Réalisations et Actualités de l’agence Eve’n concepts

Événementiel : le salon SBE à la Cité Internationale de Lyon

17 février 2020

événementiel-sbe-2020
Toute notre équipe s’est rendue ce vendredi 14 février 2020 à la Cité Internationale de Lyon sur le salon Séminaire Business Events, salon qui regroupe les plus beaux lieux et les plus belles idées en matière d’organisation d’événements.
Le temps de saluer quelques-uns de nos partenaires et nous voilà fin prêts pour découvrir de nouveaux sites d’exception et dénicher de nouveaux concepts hilarants !

Ce rendez-vous événementiel est aussi l’occasion de se pencher sur notre métier et ses évolutions, à travers des temps d’échanges et des conférences. Alors, qu’avons-nous retenu de cette journée ? On vous dit absolument tout !

1 - L’événementiel ou comment tenir des délais courts ! 

Nos sociétés ont accéléré la cadence et l'événementiel n’échappe pas à la règle de « l’urgence ».
Alors qu’anticiper et respecter les délais est une base saine pour réussir son événement, les commandes d’événements sont pourtant passées de plus en plus tard.
Habituées à répondre aux changements ou aux commandes de dernière minute inhérentes au secteur événementiel, les agences sont en effet très régulièrement confrontées aux dead-lines toujours plus courtes des annonceurs : « une inauguration pour dans 3 semaines ! ». C'est ainsi qu'agir efficacement dans des délais très courts est devenue une composante inévitable du métier.
Travailler constamment dans l’urgence, c’est prendre le risque de mettre en péril la qualité des prestations, de se voir confronté à des situations qui auraient pu être évitées en temps normal, de ne pas optimiser ses budgets ou encore d'ajouter un facteur de stress supplémentaire aux équipes. Et ce, pour chacun des maillons qui compose les métiers de l’événementiel sollicités sur un projet (traiteurs, loueurs de mobilier, gestionnaires de sites et hébergements, animateurs…). Bien malgré nous, agences, et parfois malgré les annonceurs, cette tendance se confirme et fait définitvement partie intégrante du job.
Il est bon de rappeler qu’on ne fait pas un évènement pour faire un événement, mais bien parce qu’il est porteur de sens. Et pour cela, il faut du temps pour l’imaginer et lui faire prendre vie.

2 - Les besoins changent   

Les normes changent, les gens changent, et par conséquent, les besoins en événementiel changent.
En cause, les tendances sociétales ou encore les malheureux événements connus en France.
C’est un constat : nous ne pouvons plus imaginer les événements comme nous le faisions il y a même dix ans. Que ce soit en termes de technologies, de tendances ou encore de sécurité. Le challenge pour chaque agence ou annonceur sera de repenser ses concepts et ses approches, mettant ainsi en avant une nécessité de s’adapter.
L’exemple dans les technologies qui s’invitent dans notre quotidien : chaque expérience sur un événement devra être vécue au moins « pareil qu’à la maison ».
Les approches en développement durable et RSE prendront elles aussi de plus en plus de place sur le marché événementiel (gestion des déchets,  utilisation de la LED…)

3 - Sortir du cadre    

Les commanditaires de projets souhaitent encore et toujours plus sortir du cadre, attirer l’oeil.
De l’agencement aux concepts, il s’agit d’être créatif et inventif pour marquer les esprits, casser les codes et faire vivre une expérience hors du commun aux invités et/ou participants.
Les clients souhaitent se démarquer, et en font clairement la demande aux agences.
Cette donnée est à prendre en compte en parallèle de celle évoquée plus haut, et c’est là où tout le défi se met en place.
Sortir du cadre oui, mais dans un contexte qui suit les tendances et les besoins actuels.

4 - Le virage du numérique 

Même s’il est important de rappeler que les médias sont toujours présents et puissants, la montée du digital dans le paysage événementiel comme ailleurs, n’est plus à confirmer.
L’exemple de la vidéo, support le plus exploité, est parlant : le trafic web est composé de 80 % de vidéos, ce qui représente 4/5 en terme de contenu ! Nous pouvons même évoquer un phénomène viral puisque ce type de contenu se trouvera 12 fois plus partagé que du contenu statique. Et cette tendance ne va faire que s’accroître !
Le digital peut se penser avant, pendant ou après votre événement. Il peut être un outil crucial de communication. Il sera alors important que l’agence événementielle en charge du projet soit associée le plus tôt possible à la stratégie de développement de l’entreprise : elle réfléchira à la manière d'exploiter les différents outils de communication pour renforcer son image de marque et pour sa notoriété.

5 - La technique au profit de l’artistique 

La technique et la technologie sont omniprésentes dans un projet événementiel : elles permettent par exemple de rendre l’expérience sonore ou visuelle plus immersive.
Chaque événement a un besoin technique qui va agir sur le projet final, et bien souvent, on demande à ce que cette technique disparaisse pour que la magie opère !
Pour gagner en temps et en efficacité sur le rendu final, la tendance ira de plus en plus à se tourner vers des profils de « techniciens artistiques », au profit de belles créations qui permettront justement, de sortir du cadre et ou d’utiliser le digital.
Ne jamais oublier que la technique est un (si ce n’est LE ! ) maillon essentiel à la réussite de votre événement.
L’événement devra être spectaculaire, qu’elle qu’en soit la manière !
événementiel-lyon
événementiel-rhone-alpes
événementiel-rhone
événementiel-isère

Laissez un commentaire





eget vulputate, ut pulvinar Praesent accumsan ut